FriScènes 2021 – La véritable histoire de d’Artagnan

En octobre dernier s’est tenue à Fribourg la 14è édition du Festival FriScènes, marquée par le retour du public et la tombée des masques. Nos chroniqueur·euse·s ont assisté à plusieurs représentations et nous livrent leurs impressions. Amélie Gyger nous relate ici La véritable histoire de d’Artagnan, interprétée le dimanche 10 octobre par la compagnie du Théâtre du Faune.

Crédit photos : Andreas Eggler pour FriScènes.

La troupe du Théâtre du Faune revisite l’histoire de France à sa façon. Drôles et décalés, les comiques de gestes, de situation et de mots s’allient pour former un spectacle qui plaît autant aux plus petits qu’aux plus grands. Certains jeux de mots même osés (mention spéciale au « gouine » lancé à la place de « queen » par un d’Artagnan confus de l’anglais) font secrètement espérer que les marmots ne comprennent pas tout.

Les quatre comédiens incarnent à eux seuls un florilège de personnages drôlement caricaturés : les trois mousquetaires, d’Artagnan, un Louis XIII enfantin et capricieux, une Anne d’Autriche précieuse et benête, un capitaine de bateau dont l’accent est à couper au couteau, le Duc de Buckingham transi d’amour… sans oublier l’aura ridiculement maléfique du cardinal de Richelieu monté sur hoverboard (légendaire, il semble ainsi glisser sur le plateau mais la lumière fluo sous la robe noire ne trompe pas).

Le plateau se transforme au gré des tableaux : un cadre de miroir qui devient une fenêtre, une tour de château qui se déplace, un trône qui, monté d’une voile, devient une coque de bateau… Les comédiens démontrent une grande inventivité en démontant et réutilisant des éléments de décor tout au long du spectacle. On assiste à une tempête et un naufrage chorégraphiés, un voyage aller-retour jusqu’en Angleterre joué en ombre chinoise avec des marionnettes, une séquence de jonglage de la part du petit Louis XIII, en bref, les quatre comédiens savent user de nombreux artifices avec une belle maîtrise. La troupe du Théâtre du Faune parvient à servir un spectacle léger et hilarant tout en proposant un joli foutage de gueule historique dont les références et les caricatures sauront faire sourire les plus grands.

Amélie Gyger

Prochaines représentations :

  • Vendredi 28 janvier 2022, 20h30, à Saint-Maixent (79)
  • Vendredi 18 et samedi 19 mars 2022, 20h30, à Montval-sur-Loir (72)
  • Samedi 2 avril, à Neufchâteau (88)
  • Vendredi 23 septembre, à Tergnier (02)

Colportage interdit : interview de Daniel Duqué

Le 25 mai dernier, j’ai eu l’occasion d’assister à une projection de presse du dernier long-métrage de Daniel Duqué : Colportage interdit. Ce film m’ayant particulièrement plu, je lui ai consacré une chronique que vous pouvez retrouver sur notre Soundclound.

(suite…)

Neptune Frost : La machine et le fantôme

Si je devais citer une de mes œuvres cinématographiques préférées, Ghost in the shell de Mamoru Oshii en ferait partie et quand je vis que parmi les film de la compétition officielle se trouvait un de ce genre d’origine Rwandaise, je fus tout naturellement curieux et, après le visionnage, quelques peu désenchanter.

(suite…)

Titania, ou les rêveries de l’astronaute solitaire

En janvier dernier, Michaël Gay des Combes se trouvait au Nouveau Monde pour une résidence d’écriture organisée par l’Épître : une pièce vide, une semaine d’isolement, tout le temps du monde pour écrire. De-là est née Titania, création théâtrale jouée et présentée dans la petite pièce qui l’a accueilli durant une semaine. Retour sur ce voyage insolite avec Amélie Gyger.

(suite…)

Mon père est une chanson de variété

Chère belle-maman,

J’ai été fort triste de ne pas t’avoir eue à mes côtés au théâtre Nuithonie pour assister à Mon père est une chanson de variété et j’imagine que ma peine est partagée. Mais ne t’en fais pas, sèche tes larmes car je vais te décrire quelle merveilleuse expérience ce spectacle était.

(suite…)

Alors on danse ?

C’est fini… c’est déjà fini… c’est peut-être fini, c’est May B !

C’est un peu par hasard que je me suis retrouvé le lundi 21 mars à Equilibre pour assister à May B, un spectacle de danse. Je ne m’attendais à rien et la surprise fut grande !

(suite…)

Deux pièces pour le prix d’une ?

A force de déambuler, je me suis à nouveau retrouvé au théâtre ! C’était jeudi 31 mars à Nuithonie pour assister à une double représentation.

Po-Cheng Tsai est un chorégraphe taïwanais qui a remporté de nombreux concours et qui nous a présenté deux de ses pièces : Timeless et RAGE.

(suite…)

FIFF 2022 : Quelle image d’Afghanistan ?

Le voyage dans la Perse Ancienne offert par le 36e Festival International du Film de Fribourg (18.03.2022 – 27.03.2022) passe à travers les histoires de 7 réalisateur.trice.s courageux.ses. Tout au long de la route de la soie, 7 films en dari et pashto – les deux langues officielles d’Afghanistan, parmi les 40 qui existent – peignent un scénario merveilleux. Mais quelle image de ce pays aux facettes multiples souhaite reconstruire le FIFF ? Un tour d’horizon s’impose.

(suite…)