Quel est le comble pour un gilet jaune?

Drôle de rencontre pour Lapsus Calami mercredi dernier … Quelle calamité! Les gilets jaunes nous ont attaqués!

Mercredi dernier, en chemin pour la bibliothèque, je marchais les écouteurs aux oreilles, mon train-train quotidien. A la RTS, dans son émission Tout un Monde, Eric Guevara-Frey parlait des deux enfants d’Emmanuel Macron, Gilles et Jaune, en tournage pour le 22ème épisode de la saga. Soit-dit en passant, celle-ci rivalise bientôt avec la série Brexit qui, presque trois ans plus tard, tient toujours ses spectateurs en haleine. Un nouveau tuyau pour Netflix ?

Enfin, revenons à nos patrouilleurs. J’attaque la montée de l’Avenue de l’Europe, mais que vois-je ? Une cinquantaine de gilets jaunes ! Je n’y crois pas ! La mise en abîme parfaite ! Les gilets jaunes seraient-ils venus jusqu’à Fribourg pour manifester ? Après Genève, ne sait-on jamais … Sceptique, je continue mon ascension. En dépassant deux d’entre eux, je remarque qu’ils sont plutôt jeunes et qu’ils n’ont pas l’air très heureux. Mais surtout, leur sac d’école a drôle d’allure et leurs mains sont étrangement bleues … Qui sont ces curieux individus?

La journée passe et j’oublie cet épisode jusqu’à l’heure de mon souper, où je jette un œil aux actus. Je tombe alors sur un article de La Liberté. Mince alors, ce mercredi, armés de sacs-poubelles, arborant gants bleus et gilets jaunes, 600 élèves du CO de Jolimont ont passé leur journée à ramasser les déchets qui polluaient la ville.

Le comble pour les gilets jaunes, ce mouvement protestataire qui avait justement débuté avec la hausse des taxes sur le carburant !

M.G.

 

La semaine de la durabilité c’est quoi ?

C’est un mouvement national qui a lieu chaque année depuis cinq ans afin de nous sensibiliser aux questions environnementales. Cette année, ce sont 34 universités et écoles supérieures qui ouvrent leurs portes à tour de rôle pour accueillir au total un peu plus de 200 événements. (suite…)

Small G – une idylle d’été qui tombe à pic

L’adaptation au théâtre par Mathieu Bertholet et mise en scène par Anne Bisang du dernier roman de Patricia Highsmith a investi le théâtre Nuithonie les 6 et 7 février à Fribourg. Une fable pleine de fraîcheur et d’espoirs pour raconter l’homosexualité et qui tombe à pic avant un week-end de votations sur la pénalisation de l’homophobie.

(suite…)

Charrette!

Le Théâtre des Osses accueille le seul en scène de Simon Romang, Charrette! mis en scène par Georges Guerreiro. Commentaires d’un arrière-petit-fils de paysan.

(suite…)

Un loup et une fillette, amies et philosophes

« Papa, quand on est mort, on peut encore respirer ? » (suite…)

Poésie du Gérondif: retours d’un étudiant en linguistique

Le Théâtre des Osses présentait cette semaine la Poésie du gérondif dans le cadre de ses café littéraires. Joué par Benjamin Knobil, mis en scène par Michel Toman sur un texte de Jean-Pierre Minaudier, le spectacle nous propose de voir la grammaire de façon poétique. Quid?

(suite…)