Les lois de la chance!

Cette semaine on va parler de quelque chose que tout le monde connaît mais qui, en réalité, n’est compris qu’en surface par les p’tits jeunes que nous sommes.

J’étais tranquillement assise dans ma voiture, je roulais dans la campagne Fribourgeoise tout en écoutant une chanson de Panic ! At the disco qui passait à ce moment-là à la radio lorsque, arrivée dans un petit patelin dont le nom ne me revient plus, une pancarte au bord de la route attire soudainement mon regard. J’y lis rapidement les inscriptions : « LOTO tous les dimanches à 14h ».

Ha ! le loto ! Cet évènement un peu spécial où se réunissent hebdomadairement une tonne de petits vieux… oups pardon ! De personnes âgées. Et oui, ces personnes qui jouent au loto, qui aiment le loto, qui respirent le loto, qui vivent loto quoi ! Toute leur semaine (et leur salaire) semble tourner autour de ce fameux jour où ils pourront enfin gagner un énième jambon qu’ils offriront ensuite plus loin.

Le loto c’est le jeu de la chance ! Hum… chance ? Non, finalement, je me ravise. A regarder la manière dont ils choisissent leurs cartons et leurs places, dont ils déposent méticuleusement des petits porte-bonheurs en tout genre autour d’eux sur la table et la manière dont certains calent de façon si harmonieuse le carton dont il manque un chiffre sous leur fessier… non définitivement ce n’est pas de la chance ! Il doit même y avoir une quelconque formule magique qui leur permet de gagner et qui se transmet comme un héritage dès que l’on franchi les portes du troisième âge…

Pourtant à première vue, le seul aspect qui semble réellement impacter sur la chance est celui du nombre de cartons que l’on achète. Bien sûr, la logique voudrait que plus on gaspille d’argent plus on a des chances de gagner ! C’est là alors que l’on voit les peti… les personnes âgées dépenser une fortune pour quelques chiffres supplémentaires ! Assurément plus de 100 CHF de cartons quelques fois… Le pire, c’est lorsque ces mêmes personnes n’arrivent pas à gagner malgré leurs dépenses. On les voit alors se trémousser d’exaspération sur leurs chaises et demander désespérément des feuilles volantes afin d’espérer enfin gagner quelque chose. Tout cela sonne comme l’espoir de la dernière chance ! Pourtant, c’est là que l’on peut voir que le but réel du loto n’est pas vraiment de gagner beaucoup mais de gagner tout court. On cherche farouchement à ressentir ce plaisir que nous procure la chance lorsqu’on peut enfin crier « Carton ! » plus que le fromage ou la charcuterie que l’on reçoit. Oui, je pense qu’on peut vraiment dire que la chance a ses propres lois. Cependant certains semblent les connaître mieux que d’autres…

 

Pat’

plunimix-01

Théâtre: Gil, un amour enfermé

« Je suis ici à cause de ce que j’ai fait à Jessica ». Ici, c’est Les Pâquerettes, une institution spécialisée pour enfants atteints de troubles mentaux. Qu’est-ce que Gilbert a fait à Jessica? Il faudra attendre la fin de la pièce pour le savoir. Mise en scène par Michel Lavoie, création fribourgeoise à Nuithonie.

(suite…)

« Le Roi se meurt », presque cinquante ans et pas une ride

Jeudi soir, le Théâtre des Osses accueillait la première représentation du « Roi se meurt » d’Eugène Ionesco, mise en scène par Cédric Dorier. Une agonie tragi-comique rapportée par Sylvain et Méline.

(suite…)

Festival Bach : l’Italie de 1600 et 1700, pour finir sur une belle note

En guise de clôture d’un mois riche en émotions musicales, le Festival Bach de Lausanne recevait vendredi dernier à l’église Saint-Laurent le Concerto Italiano, sous la direction de Rinaldo Alessandrini, pour un voyage baroque à travers l’Italie des XVII et XVIIIème siècles.

(suite…)

Festival Bach : la Résurrection et l’Annonciation vécues dans la décéption

« Cette fois-ci, non, franchement, non! »: voici les mots lâchés par George sur le site Tempslibre.ch suite au concert de l’orchestre Les Talents Lyriques dirigé par Christophe Rousset. Mais que s’est-il passé ?  (suite…)

Laïka, le chien de l’espace : retour sur la représentation

L’opéra pour enfant Laïka, le chien de l’espace s’est dévoilé au public le samedi 16 novembre à la salle de spectacle Équilibre, et beaucoup de familles étaient au rendez-vous. La représentation dépeint l’histoire de Laïka, une chienne soviétique recueillie dans les rues de Moscou et adoptée par le gouvernement russe dans le but de l’envoyer dans l’espace.

(suite…)